Le SNU, présenté par le gouvernement comme un programme citoyen rassembleur pour les jeunes, est en réalité un service militaire rétrograde et autoritaire contre lequel nous devons nous battre.

Alors que tout le monde attendait des annonces fortes du Président de la République, il nous a encore déçu ! Pire que ça, l’ambiance de son discours était plutôt “je reste droit dans mes bottes, on continue et on y va encore plus fort !”

Demain, 4 avril, une deuxième génération de jeunes entre de plain pied avec la fin du délai de confirmation des vœux pour les lycéen.ne.s ou les étudiant.e.s en réorientation. Nous refusons de barricader l’enseignement supérieur. Agissons.

Retour en haut